Agenda du week-end

Circuit de Jarrieux (5.2km)

Circuit de Jarrieux
Promenade d'environ 1h
5.2km

Plus vaste commune du Parc naturel régional, Sonchamp marque la transition entre la forêt d'Yveline et les plaines céréalières de la Beauce. La majorité de son territoire se compose de plateaux agricoles et de plaines cultivées Nous vous proposons de découvrir Sonchamp à travers 3 boucles jalonnées.

Le départ se fait face à la grille du château.

Château de Pinceloup
Construit au cœur d’un vaste parc sur un site dominant le vallon et le village de Sonchamp, le château de Pinceloup résulte de la reconstruction d’un édifice du 17e siècle, agrandi au 18e siècle par le notaire de Louis XVI François Prévost. Le château est en brique et pierre, méthode constructive typique du style Louis XIII. De cette période, on peut encore voir le pavillon central coiffé d’un lanternon et deux ailes terminées par deux pavillons à dôme.
En août 1897, le domaine est racheté par Eugène Thome, collaborateur du préfet Haussmann, qui le remanie entre 1901 et 1903. Ses ailes latérales qui étaient de plain-pied sont surélevées, complétées de tourelles cylindriques à leurs extrémités, et une galerie de circulation est ajoutée au rez-de-chaussée. La juxtaposition d’une série de corps de bâtiments aux toitures variées introduit une certaine animation dans le long alignement des façades, ponctuées d’environ 365 fenêtres.
Le parc, dessiné par Louis-Sulpice Varé, paysagiste du Bois de Boulogne, abrite des bâtiments qui témoignent du mode de vie de la famille Thome : volière, manège à chevaux, glacière et pavillon de gardien. Depuis 1958 et son rachat par le département de Paris, le domaine de Pinceloup accueille l’École Le Nôtre, auparavant située à Villepreux. Créé en 1882, cet établissement s’inscrit dans la tradition du 19e siècle de prise en charge de la jeunesse en difficulté loin des centres urbains, et propose actuellement des formations professionnelles en horticulture, hôtellerie-restauration et plomberie.

Face au château prendre la route par la gauche et poursuivez la route tout droit en longeant le mur d’enceinte du château.

Arrivée sur la route, prenez le chemin à droite qui descend à travers bois et qui continue de longer le mur d’enceinte. En bas du chemin prenez à gauche et longez la Rémarde.

A la sortie du chemin, sur la route prenez à gauche puis au niveau du virage poursuivez tout droit à travers bois pour remonter sur le plateau où vous emprunterez la route par la droite.

Arrivé au virage, prendre la route à gauche en direction des champs, puis empruntez le 1er chemin sur votre gauche à travers champs. Au bout du chemin face au bois tournez à droite puis tout de suite à gauche.

Après avoir longé la remise sur votre droite (petit bois), empruntez le chemin à gauche, puis au prochain croisement prendre le chemin à droite.

Après avoir traversé les champs, vous arrivez au hameau de Louareux que vous traversez par la route qui part sur votre gauche. Au stop prendre la rue à gauche, puis tout de suite à droite par le chemin qui passe entre deux propriétés.

Le hameau de Louareux
A l’entrée Nord de Sonchamp, l’allée de marronniers débouche sur l’imposant portail de l’ancienne ferme seigneuriale. Associée au manoir de Louareux, elle est attestée au 17e siècle et se compose déjà de la maison, la tour-colombier, privilège seigneurial, et quelques bâtiments autour d’une cour carrée que l’on observe toujours. L’ensemble est alors fortifié par des douves qui demeurent visibles. Le manoir est rasé à la Révolution et, au cours du 19e siècle, la ferme s’agrandit. Eugène Thome la rachète en 1897, en même temps que le château de Pinceloup qu’il fait reconstruire. Il la modernise pour en faire une exploitation modèle. Louareux devient une ferme d’élevage avec des animaux racés qui concourent. La ferme est aussi le point de départ de la chasse à courre annuelle en forêt de Rambouillet, à laquelle participe au début du 20e siècle la duchesse d’Uzès et l’équipage de Bonnelles.

Un peu plus loin vers le hameau, la chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste date probablement du 15e siècle. Construite en meulière, elle présente aux angles et aux ouvertures de la pierre de grès taillée. Sur le pignon Est se dessine l’ancienne fenêtre qui éclairait l’autel. L’édifice est revêtu d’un enduit rocaillé, c’est-à-dire incrusté de petits fragments de meulière. Il est couronné d’un clocheton en bois et tuiles zinguées en écailles de poisson. A l’intérieur trônait autrefois une statue du 16e siècle en bois polychrome représentant saint Jean-Baptiste. La chapelle de Louareux est acquise par la commune en 1980 pour le franc symbolique.

Traversez les champs, au bout de 400 m et après avoir longé une remise (petit bois) prenez le chemin à gauche que vous arpentez tout du long toujours tout droit, puis empruntez l’allée privée du château bordée d’arbres jusqu’à la grille du château.