La forêt de Rambouillet

La forêt de Rambouillet s’étend sur près de 30 000 hectares (dont environ 14 000 de forêt domaniale gérée par l’Office national des forêts – ONF) et 29 communes. Une partie se trouve dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Depuis 2009, le massif de Rambouillet est classé « forêt de protection » ce qui signifie que sa qualité environnementale est préservée sans qu’en soit excluent ses différents usages. Ce statut fait de la forêt de Rambouillet la deuxième plus grande forêt de protection en France.
La forêt de Rambouillet est caractérisée par une grande diversité de sols ; c’est dire si la végétation et les paysages sont variés. Les chênes dominent. Les pins occupent les terrains sablonneux.

Les essences forestière de la forêt de Rambouillet

Chêne pédonculé - Forêt de Rambouillet
Pin sylvestre - Forêt de Rambouillet

Le chêne pédonculé et chêne rouvre

Le chêne est l’essence forestière la plus représentée en France. On reconnaît les chênes à leurs feuilles lobées caractéristiques et à leurs fruits, les glands. Le Chêne pédonculé est, avec le Chêne rouvre, l’espèce la plus représentée en forêt de Rambouillet. Souvent confondues, on peut distinguer ces deux espèces à un détail significatif : le gland du Chêne pédonculé est séparé de la branche sur laquelle il pousse par une tige, le pédoncule.

Le pin sylvestre

En France, le pin sylvestre se rencontre surtout dans les massifs montagneux, mais il a été introduit dans de nombreuses régions à des fins de reboisement. Il s’adapte sans difficultés aux sols pauvres et dénudés. Le pin sylvestre est reconnaissable à sa haute taille (jusqu’à 40 mètres) et à son écorce de couleur brune orangée dans la partie supérieure du tronc. Ses fruits sont des cônes à écailles brunâtres. La longévité maximale du pin sylvestre est de 500 ans.

Concernant la faune, le cerf reste l’animal emblématique de la forêt de Rambouillet, mais on croise aussi sangliers, chevreuils, divers petits mammifères et d’espèces de chauves-souris.

Forêt - Rambouillet - cerf
Sangliers - Forêt de Rambouillet
Chevreueil - Espace Rambouillet - Parc animalier - Sonchamp

Le cerf élaphe

Cet animal majestueux, emblématique de la forêt de Rambouillet, est le plus grand des cervidés de nos régions. Le mâle se distingue par ses bois pouvant peser jusqu’à 15 kilos et qu’il perd à la fin de chaque hiver. Son pelage est brun, plus foncé l’hiver que l’été. La biche a une taille plus petite et son pelage est plus clair. Quant au faon, on le reconnaît à son pelage brun clair tacheté de blanc. Le cerf se nourrit essentiellement d’herbes, mais il peut également manger des écorces, des glands et des feuilles mortes selon la saison. Le rut, période d’accouplement durant laquelle on peut entendre le brame du cerf, a lieu au début de l’automne. La durée de vie moyenne d’un cerf est de 15 ans. Animal discret, vous aurez davantage de chances de l’observer à l’aube ou au crépuscule.

Le sanglier

Ce gros animal au pelage épais et hirsute est l’ancêtre du porc domestique. Il vit dans tous types de milieux pourvu que la végétation y soit suffisamment dense. Il est très fréquent en forêt de Rambouillet. Le sanglier vit en groupe, bien que le mâle soit souvent solitaire. Son alimentation est variée, essentiellement végétale, mais il se nourrit aussi de charognes et de petits animaux. La femelle du sanglier, la laie, peut avoir jusqu’à deux portées par an. Les petits, appelés marcassins, se distinguent par leur pelage rayé brun et blanc.

Le chevreuil

Le chevreuil est une espèce très présente en forêt de Rambouillet. Il se reconnaît grâce à la tache claire située sur son postérieur appelée « miroir ». Son pelage est roux l’été et devient marron gris l’hiver. Le mâle possède des bois qui tombent à la fin de l’automne puis repoussent. Il peut vivre jusqu’à 15 ans. Très exigeant pour son alimentation, cet herbivore se nourrit d’extrémités de végétaux, de bourgeons, de feuilles et de fruits sauvages. Son cri ressemble à l’aboiement d’un chien. Solitaire, il se cache au milieu des bois ou des champs et c’est à l’aube ou au crépuscule que vous aurez davantage de chances de l’observer.

A part d’avoir la chance de tomber dessus en forêt, le moyen de plus  sûr d’avoir l’occasion d’observer le roi de la forêt est de vous rendre au parc animalier L’Espace Rambouillet à Sonchamp !

L’Espace Rambouillet